top of page

Recette de bouillon d'os


Je vous propose cette excellente recette de bouillon d’os. Pourquoi excellente ? Car elle peut être efficace pour améliorer la douleur, la raideur et la fonction articulaire chez les patients souffrant d'arthrose. Aussi intéressante si vous approchez de la ménopause ou êtes ménopausé, car idéal pour préserver votre densité osseuse. Puis riche en acides aminés bénéfiques tels que la glycine et la glutamine, idéal en cas de porosité, perméabilité intestinale. Le bouillon d’os peut-être donc une excellente recette pour toutes ses raisons.



Allons-y étape par étape ! Premièrement, les ingrédients, il va vous falloir dans l’idéal une mijoteuse, j’ai choisi la « Crock-pot » de 5 litres. Puis des os, il vous faudra environ 1.5 kilos d’os pour une marmite de 5 litres (que ce soit de boeuf, poulet, canard, dinde, agneau ou poisson…). Si vous pouvez, pour les personnes souffrant d’arthrose, ajoutez des os articulaires tels que les jointures et les pieds. Personnellement, j’ai fait un mix, j’ai choisi des os de bœuf sciés que vous pouvez acheter en Suisse à la Coop (pour vous donner une idée de prix, c’est environ 5chf les 2 kilos), et des os à moelle (nous sommes à 16chf les 2 kilos). Bien-sûr, vous pouvez aller chez votre boucher, il vous les offrira peut-être gracieusement même. Mais pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un boucher à proximité, au moins vous avez plus de chance d’avoir une Coop. Il vous faudra aussi du vinaigre de cidre, du sel. Et en option, des herbes, et des légumes de votre choix.


Etape numéro 1 - Placer la cuve de l’appareil sur la plaque de cuisson. Ajouter les os sciés de bœuf, et vous pouvez placer quelques os à moelle si vous voulez. Dans tous les cas, vous devez avoir 1.5 kilos d’os pour une cuve de 5 litres. Ensuite, vous allez recouvrir d’eau (idéalement filtrée), et vous allez ajouter 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre. Pourquoi le vinaigre de cidre ? Car il aide à décomposer les protéines dans le tissu conjonctif et le collagène pour produire un bouillon gélatineux et riche en protéines. Laisser tremper 1 à 2 heures les os.


Etape numéro 2 - Réchauffer l’eau jusqu’à ébullition, pour cela personnellement, j’ai besoin de 24 minutes, donc je mets l’alarme pour revenir à ce moment précis en cuisine. Ensuite, quand l’eau commence à frémir, j’enlève la mousse qui s’est formé à la surface. Cette mousse contient des impuretés qui peuvent nuire au goût du bouillon. Vous verrez que selon les os que vous choisissez, vous en aurez plus ou moins.


Etape numéro 3 – Remettre la cuve dans la mijoteuse, prenez un linge afin de ne pas vous brûler. Et allumer la mijoteuse, indiquer le niveau le plus bas, et ensuite, vous allez pouvoir indiquer le temps, ici je vais mettre le maximum qui est de 20 heures. Si vous souhaitez, vous pouvez ajouter 4 heures supplémentaires ou plus selon les os que vous cuisez. Qu’est-ce-qui vous permet de voir si vous avez mis un temps suffisant ? Vos os doivent changer de texture, d’apparence, ils peuvent même être craquants. Signe que les minéraux sont dans le bouillon. A titre indicatif, pour les os de poulet, il faudra une cuisson entre 6 et 24 heures. Pour le bœuf, entre 12 et 50 heures selon la taille des os, tout va dépendre de ça, pour le poisson c’est entre 3 et 4 heures. En tout cas il va falloir faire vos tests ! Ensuite, vous pouvez ajouter du laurier, romarin, thym. Puis ajouter du sel à votre bouillon, moi j’ajoute 2 cuillères à soupe, mais vous devez adapter la quantité à vous-même et vos besoins en sel.


Etape numéro 4 - Rajouter si vous souhaitez 1 heure minimum avant la fin de la cuisson, des légumes (carotte, oignon, ail, poireaux…).


Etape numéro 5 – Quand la cuisson est finie, filtrer le bouillon et jeter les os et légumes cuits dans le compost. Mettre le liquide dans des pots assez larges, pas des bouteilles. En effet, vous allez voir qu’en refroidissant, vous allez obtenir une texture gélatineuse, il faudra donc que vous puissiez prendre votre bouillon avec l’aide d’une cuillère à soupe.


Laisser refroidir vos pots et mettre ensuite au réfrigérateur.


A conserver pendant 4 jours au réfrigérateur ou 6 mois au congélateur. Si vous souhaitez mettre des pots au congélateur, laisser de l’espace vide, au moins un tiers, ne pas remplir à ras bord.


En tout cas, une fois refroidi, vous allez voir un dépôt blanc, c’est le gras qui s’est accumulé à la surface, je vous propose de mettre cette graisse dans un pot, et par la suite, vous pouvez l’utiliser pour cuire vos viandes, ou vos légumes. Attention néanmoins aux graisses saturées, cela ne convient pas à tous, ou selon votre régime alimentaire. N’hésitez pas à demander à votre professionnel de santé.


Ensuite, pour réchauffer votre bouillon, il suffit de le faire réchauffer dans une casserole. Je vous conseille de boire 250ml de bouillon chaque jour pour une période quand vous avez une des problématiques de santé que nous avons vu au début de cette vidéo. En fait, un bouillon d’os bien réussi doit-être gélatineux. Pourquoi ? Et bien c’est le signe qu’il est riche en acides aminés précurseur du collagène, et riche en glycine et glutamine. De plus, une fois dans le tube digestif, la gélatine, protéine la plus abondante dans le bouillon d’os se lie à l'eau pour favoriser le mouvement des aliments dans les intestins.


Des études animales suggèrent que la gélatine, aux côtés d'autres acides aminés présents dans le bouillon d'os, pourrait avoir un potentiel thérapeutique dans les maladies inflammatoires de l'intestin. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour évaluer la pertinence pour l'homme, je dois bien dire que je le propose aux personnes du cabinet lors de maladies inflammatoires de l’intestin, ou si la barrière intestinale est endommagée comme en cas de perméabilité intestinale.


Nous savons que la L-Glutamine est capable de soutenir la fonction de la barrière intestinale. De même, la supplémentation en glycine augmente l'immunité intestinale et la diversité microbienne, tout ce que nous trouvons dans le bouillon d’os. Il serait dommage de s’en passer.


Néanmoins, le bouillon d'os est-il sans danger ? Bien que considéré comme sûre dans le cadre d'une alimentation équilibrée, il convient de rappeler que, comme l'os lie les métaux lourds, le bouillon d'os lui-même peut être une source de contaminants, tels que le plomb par exemple. Ceci est particulièrement pertinent pour les enfants. Puis si vous suivez un régime pauvre en sodium, attention à la quantité de sel que vous allez mettre dans le bouillon d’os.


Références :

- Perméabilité intestinale - une nouvelle cible pour la prévention et le traitement des maladies


- Potentiel thérapeutique des acides aminés dans les maladies inflammatoires de l'intestin


- Des peptides de collagène spécifiques améliorent la densité minérale osseuse et les marqueurs osseux chez les femmes ménopausées - Une étude contrôlée randomisée


- Des quantités importantes de peptides de collagène fonctionnels peuvent être incorporées dans l'alimentation tout en maintenant l'équilibre indispensable des acides aminés



- Concentrations plasmatiques d'acides aminés après l'ingestion de protéines et de collagène, chez des hommes actifs en bonne santé


- Analyse de la capacité anti-inflammatoire du bouillon d'os dans un modèle murin de rectocolite hémorragique

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page