top of page

Restaurer le microbiote
 

Le programme, « restauration du microbiote » a pour but de vous permettre de retrouver un équilibre microbien au niveau intestinal, afin que votre santé s’améliore sur tous les plans, aussi bien au niveau physique qu’émotionnel, car nous avons vu qu’une dysbiose intestinale n’apporte pas seulement des troubles digestifs, mais bien d’autres problématiques. Alors en quoi consiste ce programme en 8 étapes ?

DETAILS DE LA FORMATION

1ère vidéo : Améliorer ses capacités digestives

Durée : 

Dans cette étape, nous faisons le point sur vos capacités digestives, car si vous ne digérez pas bien les aliments, vous ne les absorbez pas bien non plus. Et ça, tenir compte de vos capacités digestives c’est la première étape, pour que le reste de mes conseils fonctionnent. Nous ferons aussi le point sur vos symptômes dans cette étape.

RESTAURER SON MICROBIOTE.gif

2ème vidéo : Alimentation anti-inflammatoire

Durée : 

Lors de cette étape, je vais vous conseiller une diète spécifique que vous pourrez personnaliser, et que vous devrez maintenir entre 2 et 4 semaines, tout va dépendre de l’amélioration de vos symptômes, dès fois cela prend un peu plus de temps. Après cette deuxième étape, vous allez normalement déjà ressentir une amélioration de vos symptômes.

3ème  vidéo : Moduler son microbiote

Durée : 

Cette étape consiste à soutenir et développer votre microbiote et sa diversité, nous allons utiliser pour ça certaines bactéries spécifiques, que vous connaissez sous le nom de probiotiques, et nous allons apporter à ces bonnes bactéries de la nourriture pour qu’elles se reproduisent et qu’elles produisent des métabolites, des substances si vous voulez, qui vont avoir un impact positif sur votre santé. En effet, chaque bactérie produit des métabolites/substances que nous appelons « post-biotiques », avec de nombreux effets bénéfiques pour la santé : anti-inflammatoire, antioxydantes, y compris le renforcement de la barrière intestinale, et la modulation du système immunitaire. Alors par contre, si vous n’avez pas d’améliorations après ces 3 étapes, vous pourrez faire l’étape 4 et 5. Les étapes 4 et 5 sont optionnelle, car si vous avez déjà une bonne amélioration de vos symptômes, je vous proposerais de passer directement à l’étape 6.

4ème vidéo : Traiter une pullulation bactérienne

Durée : 

Cette étape consiste à intégrer des compléments antibactérien que j’utilise pour traiter des pullulation bactériennes de l’intestin avec l’ajout de compléments spécifiques afin d’activer le Complexe Moteur Migrant. Des recommandations vous seront aussi donné en fonction de vos symptômes, par exemple si vous souffrez de diarrhée ou de constipation, ballonnements, nausée, reflux gastrique, perméabilité intestinale… Vous pourrez adapter mes conseils. Tout le monde n’a pas les mêmes symptômes, et ça j’en tiens compte dans mes suggestions, souvenez-vous, l’idée est en effet que vous personnalisiez mes conseils, afin de créer votre propre protocole au final.

5ème vidéo : Traiter une pullulation fongique

Durée :

Vous savez que vous avez aussi une prolifération fongique, comme une pullulation de Candida ?  Afin de diagnostiquer le SIFO, l’idéal est de faire un test des selles et un MOU pour voir si vous avez une trop grande proportion de champignons. Néanmoins, certains symptômes devraient vous alerter de posséder un SIFO : migraines, fatigue, dépression, ballonnements, la langue très pâteuse et blanche, surtout le matin, des mycoses de pieds, mycoses vaginales, mycoses de peau…  Si vous avez ces problématiques, il faut prendre en considération les conseils que je vais vous donner dans cette vidéo afin de vous permettre de personnaliser votre protocole.

6ème vidéo : Mieux se connaître

Durée :

J'ai intitulée cette étape « Mieux se connaître ». En effet dans ma pratique, je vois que les mêmes aliments n’impactent pas forcément de la même manière l’ensemble des personnes. Certains aliments peuvent être positifs pour certaines personnes, et vraiment problématique pour d’autres. Pourquoi ? Comment ? Nous allons rentrer dans le détail. Vous allez faire des tests, est-ce que vous pourrez réintroduire certains produits laitiers, nous allons voir qu’ils ne sont pas tous équivalent. Pouvez-vous intégrer davantage d’hydrates de carbones, ou devez-vous faire attention avec eux, nous allons voir aussi que certains hydrates de carbones posent moins de problèmes que d’autres. Pouvez-vous intégrer davantage de graisses saturées ? Et si les graisses saturées sont un problème pour vous, quels types de graisses sont à privilégier ? Certains anti-nutriments sont aussi en lien direct avec la porosité intestinale « le leaky gut », devez-vous les éviter, il faut déjà les connaître. Cette étape à vraiment pour but, de vous donner des conseils afin de trouver l’alimentation qui vous convient à vous et pas votre voisin, à vous. Garder en mémoire, que ce qui marche pour une personne, ne marche pas forcément pour vous. Mon but à travers ces étapes, est de vous donner différentes solutions, de tester, nous ferons justement le point sur différents autotests qui vont vous aider dans ce sens, pour trouver ce qui fonctionne pour vous.

7ème vidéo : Equilibrer la prise de suppléments

Durée :

Certaines personnes vont devoir continuer à prendre des suppléments pour limiter des récidives. Dans cette étape, je vais vous proposer des tests afin de justement évaluer si vous avez besoin de continuer certains compléments que nous avons mentionné avant.

8ème vidéo : Maintenir les résultats

Durée :

Dans cette étape finale, nous allons discuter des différentes solutions / stratégies afin de ne pas avoir de récidives, il faut conserver votre microbiote en symbiose, en équilibre. En effet, je sais que certaines personnes souffrent de maladies auto-immunes, ou prennent des médicaments qui augmente le risque de récidive, peut-être que certains médicaments sont même la cause de leur dysbiose intestinale comme les IPP, inhibiteurs de la pompe à protons, ou d’autres que je vous affiche à l’écran. Pour vous, cette 8ème étape va être importante car il va falloir intégrer certains de mes conseils afin d’éviter des récidives, tout en continuant à prendre vos médicaments bien-sûr.

bottom of page