top of page

Comment intégrer les superaliments dans son alimentation ?

Sincèrement ça peut-être un vrai casse- tête. Alors oui, tout le monde vous parle des bienfaits de ces superaliments, mais faut-il savoir

les intégrer dans son alimentation, car acheter un paquet et le laisser de côté, en le regardant, mais en ne l’utilisant pas, ce n’est pas la solution.


Aujourd’hui, avec une seule recette, je vais vous permettre d’intégrer 6 de ces superaliments, et je vais en profiter pour vous expliquer leurs bienfaits, de cette manière vous pourrez aussi personnaliser cette recette à votre convenance, et n’ajouter qu’un ou deux superaliments selon vos besoins, ou votre objectifs (avoir de l’énergie, alcaliniser, détoxifier, reminéraliser…) vous verrez chaque superaliment à des bienfaits particuliers.


Rentrons maintenant dans le vif du sujet. Durée de la recette : 5 minutes. Quel type de recette ? Un smoothie facile à réaliser idéalement pour le petit-déjeuner. Ayez un bon blender, moi j’ai le Kuvings Vaccum, il est très puissant. Afin de savoir si votre blender est assez puissant, c’est facile, en faisant ce smoothie vous devez obtenir une texture lisse au final, si ce n’est pas le cas, si vous avez des morceaux, ce ne sera pas agréable à manger.


Donc pour ce petit-déjeuner, nous allons mettre dans notre blender une banane, intéressante en magnésium et potassium. La banane contient aussi des prébiotiques qui constituent la nourriture des bactéries intestinales. Les prébiotiques favorisent la croissance des bactéries et leur permettent d’exercer plus efficacement leurs fonctions bénéfiques sur notre santé. En fait, il y a même un double effet de l’interaction entre les aliments prébiotiques comme la banane et les bactéries intestinales : Un, La libération de molécules favorables à la santé comme les acides gras à chaîne courte, et deux, le développement des « bonnes » bactéries intestinales, au détriment des « mauvaises ». Donc tout bon pour la banane, idéal pour votre microbiote.


Maintenant, un peu de vitamine C, de fibres, et de folates ? Et bien le kiwi à tout bon pour ça, ajoutez-en un dans le blender. Il va falloir ajouter un lait végétal aussi, je vais ajouter du lait de coco (au moins 120ml), et de l’eau de coco (aussi 120 ml). Eau, lait de coco, ils sont intéressants car aussi riche en minéraux (fer, potassium, phosphore, manganèse, cuivre, sélénium, zinc…).


A cela, ajouter 1 cuillère à soupe d’huile de coco, celle-ci contient de l'acide caprylique qui est excellente pour lutter contre certains microbes, comme les champignons (le candida) et des levures. Maintenant vous allez ajouter des poudres, les superaliments, ajouter une cuillère à soupe de cacao. Celui-ci contient des substances telles que la théobromine, la théophylline et la caféine : des alcaloïdes qui ont un effet légèrement excitant. Contenant aussi du fer et du magnésium le cacao vous donnera un effet « boosteur ».


Ensuite, vous allez ajouter une cuillère à soupe de poudre de Maca, appelée aussi le ginseng péruvien, elle est réputée pour ses vertus énergisantes et tonifiantes. Ses principes actifs contribuent à stimuler l'organisme, et la présence de fer aide également à lutter contre l'anémie.


Puis vous ajouter la protéine de chanvre, une cuillère à soupe aussi. La protéine de chanvre fait partie des meilleures alternatives aux sources de protéines animales, donc pour les végétariens et végétaliens. La protéine de chanvre est très bien assimilée par l’organisme, les acides aminés proposés dans celle-ci permettent d’assurer des fonctions clés : l’entretien de la masse musculaire, ainsi que la réparation des tissus…. De plus, son excellente teneur en oméga 3, 6, et 9 et en oligoéléments en font une des protéines végétales les plus appréciées.


Enfin vient la poudre d’açaï, contenant une bonne source de vitamine E et de fibres alimentaires, elle contient aussi de la vitamine B1 et du fer. Action antioxydante comme une majorité de fruits, l’açaï appartient à la famille des polyphénols, notamment des anthocyanines. Les résultats d’essais in vitro indiquent que l’açaï pourrait avoir une action anti-inflammatoire intéressante. Donc tout bon pour celle-ci. Maintenant, si on s’occupait de votre santé cardiovasculaire ? Et bien pour ça, vous allez ajouter une cuillère à soupe de chia. De nombreuses études ont en effet montré que ces petites graines pouvaient faire chuter la pression artérielle, diminuer le taux de cholestérol dans le sang, et éviter ainsi l’obstruction des vaisseaux sanguins. Riches en acides gras oméga-3, en magnésium et en potassium, les graines de chia contribuent donc à une meilleure santé cardio-vasculaire. Sans compter sa richesse en fibres, donc très utiles pour avoir un bon transit. Vous pouvez alterner avec des graines de lin aussi, les propriétés sont plus ou moins similaires. Mais la graine de chia est plus absorbante en eau, jusqu’à 17 fois son poids, c’est une graine mucilagineuse agréable à utiliser pour faire des puddings par exemple, et aussi idéal en cas d’intestin irritable, elle aura tendance à mieux passer que la graine de lin.


En tout cas, la graine de lin est aussi intéressante, riche en lignanes. Les lignanes ont un pouvoir antioxydant grâce aux polyphénols qu’ils contiennent, et sont des phyto-œstrogènes qui offrent une protection face à l’apparition et au développement de certains cancers hormono-dépendants. Chia, graines de lin, à vous de décider, vous pouvez les alterner, et de cette manière vous diversifiez votre alimentation. Par contre, pour retirer les bénéfices de la graine de lin contrairement à la graine de chia, il faut la broyer. Graine de chia, pas besoin de la mixer, graine de lin oui.


Et vient ma préféré, la spiruline. Celle-ci est une microalgue aux multiples bienfaits nutritionnels. Elle est riche en protéines, contient 55 à 70% de protéines d’excellente qualité (en moyenne 57g pour 100g). La spiruline contient aussi du fer, qui mélangé dans ce smoothie à des vitamines, minéraux et acides aminés, favorise son absorption au sein de l’organisme. Les vitamines en majorité sont la riboflavine (B2), la nicotinamide (B3), de pyridoxine (B6) et l’acide folique (B9), ainsi que de la vitamine A, C et E. Mais ce qui m’intéresse le plus dans l’utilisation de la spiruline, c’est son action détoxifiante, c’est un formidable chélateur de métaux lourds (éléments traces métalliques). J’ai au cabinet un appareil, l’Oligocheck qui me permet de mesurer les éléments traces métalliques et les métaux lourds chez les personnes, et lors de l’utilisation d’algues, nous avons d’excellents résultats.


Voilà, il suffit de mixer. Vous obtenez une texture très lisse. A ce moment-là, vous pouvez ajouter des framboises par exemple, c’est un parfait complément je trouve. Vous voulez encore un superaliment ? Ok, et bien si vous voulez davantage de protéines, ajouter du pollen, de ciste, bruyère, châtaignier, ils ont tous des particularités, certains pollens sont plus riches en protéines, d’autres en vitamines, en minéraux. Et donc 1 cuillère à café suffit largement. Et si deux types de pollen vous intéresse davantage, je vous propose d’alterner entre les deux.


Pour le goût de ce smoothi, délicieux, ne vous m’éprenez pas, malgré sa couleur verte, le mélange est excellent. Le pouvoir aussi alcalinisant de ce petit-déjeuner est très intéressant, sans compter sa facilité à être digérer. C’est un smoothie que vous pouvez prendre en forme de cure, par exemple sur 3 mois, surtout si vous avez besoin d’un apport supplémentaire en vitamines, minéraux et avoir de l’énergie, pour ça, ce smoothie à tout bon.


Après vous pouvez basculer sur des smoothies verts plus classique. En tout cas, il existe de nombreux autres superaliments, mais je voulais vous proposer une recette simple et rapide à réaliser qui va booster votre journée.




Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page